Le président de la République vient d’annoncer un re-confinement qui prendra effet à partir de vendredi 30 octobre à minuit.

­­­
L’UNEF Aix-Marseille se tiendra aux côtés de toutes les étudiantes et de tous les étudiants des Bouche du Rhône pour vous accompagner dans ce nouveau confinement, nous allons réactiver nos distributions alimentaires, nous allons saisir immédiatement toutes les autorités administratives compétentes sur la question étudiante dans le but de nous concerter avec elles et de trouver des solutions concrètes aux difficultés que les étudiant-e-s s’apprêtent à nouveau à subir de plein fouet !

­­­
Le confinement restreint évidement notre activité en tant qu’association, toutefois comme nous vous le disions hier, nous allons vous distribuer des masques en tissus. Nous allons de nouveau distribuer massivement des colis alimentaires comme d’avril à août de cette année ((les distributions ne se sont pas arrêtées mais elles étaient beaucoup moins massives depuis la rentrée), nous allons à nouveau négocier pour vous des conditions d’examens dignes et des aides auprès des pouvoirs publics, du CROUS et de l’université.

­­­
Nous vous tiendrons rapidement au courant.

­
­
En revanche c’est aussi notre rôle de prendre position politiquement sur ce qu’il se passe. Avec le retour du confinement, nous voilà à nouveau privés de notre liberté de circuler, d’étudier, de nous réunir en fait de vivre… Sauf pour aller travailler ! Le message du président est clair « Travaille, consomme (enfin à distance) et ferme ta gueule ».

­­­
Alors même que le projet de loi de finance très contesté de la Sécurité sociale est à l’étude à l’Assemblée Nationale, alors même que de très gros dossiers comme la réforme des retraites, de l’assurance chômage ou encore la loi de programmation de la recherche sont sur le feu, le gouvernement nous reconfine sans assumer ses responsabilités, il rejette la faute sur les autres, notamment les jeunes, mais jamais de remise en question. Entre mars et octobre le gouvernement a fait quoi pour l’hôpital public ? Il n’a presque pas augmenté les moyens du système de santé public et maintenant il vient nous chanter que nous devons à nouveau rester cloitrer chez nous pendant des semaines et des semaines ? C’est facile de dire ça quand on mange du caviar tous les jours à l’Elysée ou à Matignon, ça l’est beaucoup moins lorsqu’on vit dans une chambre de 9m² en cité U, plus petite qu’une cellule de prison ! C’est beaucoup moins simple d’être confiné lorsqu’on a déjà du mal à payer son loyer et qu’on va de nouveau perdre son emploi !

­­­
Bref vous l’aurez compris nous sommes opposés à ce re-confinement parce qu’il vient nous priver à nouveau de nos libertés fondamentales, qu’il intervient mystérieusement au moment où des lois très contestées sont à l’étude et surtout parce que le gouvernement n’a rien fait pour préparer économiquement notre système de santé à l’impacte d’une deuxième vague que tous voyaient venir depuis des mois !
Catégories : Actualités